Vortex: la vérité dans le tourbillon de l'information

Éditeur QUEBEC AMERIQUE
Collection : Dossiers documents
Paru le
Papier ISBN: 9782764427989
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782764428139
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782764428122
Offrir en cadeau numérique
Pour obtenir la disponibilité d'un produit, contactez-nous. Si le ou les livres commandés sont en inventaire, la commande sera traitée entre 1-4 jours. Si les livres ne sont pas en inventaire, votre libraire vous confirmera rapidement la durée du traitement prévue.

L’affaire des accommodements raisonnables, qui a marqué le Québec de 2006 à 2008, illustre comment les choses peuvent déraper et l’opinion publique être entraînée loin de la réalité lorsque l’obsession des médias pour de bonnes histoires s’emballe et que l’engrenage de la presse d’opinion se met à tourner à grande vitesse. De mars 2006 à avril 2007, les médias québécois ont braqué leurs projecteurs sur des incidents, la majorité mineurs, certains imaginaires, qui selon eux démontraient que les immigrants tentaient petit à petit d’imposer leur manière de vivre, en exigeant toujours davantage de compromis de la part des Québécois dits de souche. Deux minorités religieuses ont été évoquées à répétition et présentées comme particulièrement revendicatrices : les musulmans et les juifs orthodoxes. L’affaire finit par prendre des allures de crise sociale, au point où, en février 2007, alors qu’il s’apprête à déclencher des élections qui auront lieu le 26 mars, le gouvernement du Québec estime devoir instituer la Commission de consultation sur les pratiques d’accommodements reliées aux différences culturelles, qui sera connue sous son surnom de commission Bouchard-Taylor, du nom des deux intellectuels qui l’ont présidée. Jusqu’où doit aller la liberté de religion, lorsque ses symboles ou ses rites s’entrechoquent avec le mode de vie des uns et des autres, et notamment celui de la communauté d’accueil ? À partir de quand la tolérance devient-elle un renoncement à ses propres valeurs ? Faut-il, au nom de l’intégration, tourner le dos à ses traditions ? Voilà en quelques mots où logeait le débat, qui portait donc sur des questions délicates, étroitement liées à la cohésion sociale. Coupons court à tout suspense, la commission Bouchard-Taylor a accouché en 2008 d’un rapport qui a eu peu de suites et qui surtout a conclu qu’il n’y avait aucune crise sociale liée aux accommodements culturels au Québec. L’histoire intéressante, en l’occurrence, est bien davantage celle des médias.

Les libraires vous invitent à consulter

Catherine Voyer-Léger et Michel Lemay : Rôle de soutien

Par publié le

« J’ai cessé de croire que les mots pouvaient accomplir des miracles. Le journalisme a dissipé mes illusions », a un jour écrit l’écrivain franco-grec Vassilis Alexakis. Cette citation prend plus que jamais tout son sens en ces temps de grande mutation journalistique. Parmi les observateurs du phénomène, l’auteure Catherine Voyer-Léger et le spécialiste en communications Michel Lemay font paraître des essais, Métier critique et Vortex, qui décryptent respectivement l’état de la critique culturel

Le prix Victor-Barbeau pour Michel Lemay!

Par publié le

Avec son essai Vortex, portant notamment sur l’état du journalisme actuel au Québec, Michel Lemay remporte le prix Victor-Barbeau de l’Académie des lettres du Québec. « Le point de départ de ce livre, c’est de constater qu’une partie de l’information que nous livre la presse est fausse. Ou recueillie, mise en forme et présentée de manière à manipuler, ce qui revient au même. On travestit l’état des choses, on donne au public une image déformée des événements et on conditionne sa perception du m

Les prix 2015 de l’Académie des lettres du Québec : finalistes

Par publié le

L’Académie des lettres du Québec a dévoilé le 13 octobre dernier les finalistes de ses prix littéraires annuels. Les gagnants seront dévoilés le 22 octobre prochain. Le prix de la poésie Alain-Grandbois est remis à un auteur dont l’œuvre fait exception par sa grande qualité. Le jury était sous la présidence d’Émile Martel. François Guerrette, Mes ancêtres reviendront de la guerre (Poètes de brousse) Joël Pourbais, Le mal du pays est un art oublié (Noroît) Dominique Robert, La cérémonie du

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres