Mayorquinas

Éditeur GALLIMARD
Collection : L'imaginaire
Paru le
Papier ISBN: 9782070178254
Numérique - Epub Protection: Adobe DRM ISBN: 9782072674815
Numérique - PDF Protection: Adobe DRM ISBN: 9782072674822
Pour obtenir la disponibilité d'un produit, contactez-nous. Si le ou les livres commandés sont en inventaire, la commande sera traitée entre 1-4 jours. Si les livres ne sont pas en inventaire, votre libraire vous confirmera rapidement la durée du traitement prévue.

Le bien-aiméUn film de Stéphane Bonnefoi (2016)L'année du centenaire de sa naissance, en 2000, j'ai découvert l'écrivain Marc Bernard (1900-1983), avec qui je partageais, sans le savoir, bien des origines : nîmoises, ouvrières, communistes... Mais aussi une « formation » d'autodidacte, le goût puissant de la liberté, au risque d'une certaine précarité... Depuis ce temps, je n'ai pas cessé de m'intéresser à lui, jusqu'à devenir son biographe. Et aujourd'hui le réalisateur du Bien-aimé, un film documentaire inspiré de sa relation post mortem avec son épouse Else, disparue en 1969.Le plus fascinant de cet auteur réside dans sa trajectoire singulière. Écrivain prolétarien dans les années 1930, Prix Goncourt en 1942, auteur de Vacances et de La bonne humeur après la guerre, il bascule dans une écriture empreinte à la fois de panthéisme et de métaphysique à la disparition de sa bien-aimée... Il connaît alors à nouveau le « succès », à plus de soixante-dix ans, grâce à La mort de la bien-aimée (Gallimard), le plus beau livre de deuil amoureux de l'après-guerre. Comment ne pas s'attacher à ce bel oublié, qui traversa le siècle, toujours, à hauteur d'homme ?MayorquinasAinsi que son titre l'indique, Mayorquinas a été écrit dans l'île de Majorque durant un séjour de cinq mois. C'est au bord d'une cala déserte que ma femme et moi avons fait la connaissance d'une île, très différente de celle où se pressent les touristes, et des vents, des tempêtes, des pluies de commencement du monde, des cris qui emplissent les forêts de pins. L'angoisse nous gagnait parfois dans l'isolement sur cette côte où nous étions absolument seuls, dans une maison sans électricité, sans eau autre que celle d'une citerne, sans moyen de chauffage que les troncs que j'allais scier dans la forêt. Où étions-nous, dans quel monde de la Genèse où Dieu était à la fois présent et absent de toutes parts ?C'est cet envahissement de la nature, ses sortilèges, ce qu'elle peut avoir de magique, d'éblouissant, d'effrayant, qui forme la trame de ce livre.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres